Daniel DUMONSTIER Paris, 1574 - 1646Portrait de Pierre II DumonstierCrayon noir, estompe et crayons de couleurAnnoté 'pierre du/ moustier, fils/ destienne du moustier/ fait par Daniel / du moustier' à droite(Piqûres)Dans un cadre dit à 'cassetta' à décor de rinceaux dorés sur fond noir, travail français du XVIe sièclePortrait of Pierre II Dumonstier, black chalk, stump, inscribed, by D. Dumonstier30,50 x 24 cm (12,01 x 9,45 in.)Provenance : Collection Georges Duplessis, ancien conservateur du Cabinet des Estampes ;Sa vente ; Paris, 16 mars 1917, n° 32 ;Acquis lors de cette vente par Edouard Allez ;Puis par descendance à sa petite-fille ;Collection Simonne Allez (1927-2021), ParisBibliographie : Henri Bouchot, 'Les portraits au crayon des XVIe et XVIIe siècles conservés à la bibliothèque nationale', Paris, 1884, p. 82Jules Guiffrey, " Les Dumonstier, dessinateurs de portraits au crayon ", in 'Revue de l'Art ancien et moderne', 1906, p. 325Etienne Moreau-Nélaton, 'Les Clouet et leurs émules', Paris, 1924, t. I, p. 206-207 et t. III, p. 149Daniel Lecoeur, 'Daniel Dumonstier, 1574-1646', Paris, 2006, p. 90, n° 16aCommentaire : Daniel Dumonstier est le dernier représentant de l'art français du portrait au crayon qui commence avec Jean et François Clouet et se poursuit avec Étienne Dumonstier et son frère Pierre Ier ou Aîné, peintres de Catherine de Médicis, de Charles IX et de Henri III. Cette feuille remarquable, conservée dans la même famille depuis plus d'un siècle mais connue uniquement grâce à la photographie publiée par Étienne Moreau-Nélaton en 1924, est une illustration brillante de cette ascendance artistique de Daniel qui se montre ici véritablement élève d'Étienne, son oncle (Daniel est fils de Cosme, miniaturiste, frère cadet d'Étienne et de Pierre). Il s'inscrit aussi dans une sorte de tradition familiale, puisqu'il représente Pierre II Dumonstier, le fils d'Étienne et donc son cousin, et non quelque gentilhomme de la cour : bien avant sa naissance, Pierre l'Aîné a dessiné Étienne à plusieurs reprises. Moreau-Nélaton a daté la feuille de 1618, suivi par Daniel Lecœur, ce qui paraît beaucoup trop tardif par rapport au visage, encore juvénile du modèle, son habit à large col, sa longue chevelure et sa barbe ronde. Le portrait peut difficilement être postérieur à 1610. Il figure donc un tout jeune artiste au début de sa carrière et est réalisé par un portraitiste déjà affirmé, mais dont la manière évoluera ensuite pour devenir plus dense et presque picturale. Contrairement à ce que pensait Moreau-Nélaton, c'est l'unique portrait connu de Pierre II, puisque le dessin conservé à la BnF et simplement daté de 1608 ne représente manifestement pas le même modèle. Ici, l'identité du jeune homme est hautement affirmée par la main de Daniel Dumonstier lui-même qui paraît avoir offert le dessin à son cousin. Profitant de la situation financière particulièrement stable de sa famille qui a bénéficié des largesses des rois de France, Pierre II a eu une carrière peu constante malgré un talent certain pour la " pourtraiture " et la place d'officier royal. Après un premier séjour dans les années 1610, il a passé une bonne partie de sa vie en Italie, notamment à Rome. Comme Daniel, il semble avoir collectionné des œuvres d'art. Il a récupéré les fonds d'atelier de ses ancêtres dont attestent des annotations faites de sa main sur plusieurs dessins d'Étienne et de Pierre. Nous remercions Madame Alexandra Zvereva de nous avoir aimablement confirmé l'authenticité de ce dessin ainsi que pour la rédaction de cette notice.

拍卖信息

paris, 法国